A LA UNEACTUALITE

Kinshasa/Kingabwa : la Police démantèle une milice tenue par l’Udps, partie au pouvoir.

Partage

Un affrontement entre les éléments de la police nationale congolaise et d’autres identifiés comme ceux de la Garde républicaine, a eu lieu ce jeudi 27 août 2020, au Quartier Kingabwa dans la commune de Limete.

Des échanges de tirs ont été entendus dans l’Avant-midi, après la déscente de la police à Kingabwa pour se rendre compte de la présence d’un “camp de formation”, d’une milice accusée d’être proche de l’Union pour la démocratie et le progrès social(UDPS).

A en croire les témoins trouvés sur place, les responsables de ce parti au pouvoir dont ils ont voulu éteindre les noms, ont pris cette parcelle pour former une milice, sous la protection des éléments en tenue de la Garde républicaine.

Ce matin, le Général Sylvano Kasongo commissaire provincial de la Ville de Kinshasa informé de la situation, est venu s’acquérir de la situation, ce qui était à la base des affrontements entre policiers et ces éléments dits de la Garde républicaine.

Selon les habitants du Quartier, certains de ces prétendus éléments de la Garde républicaine et quelques miliciens ont été arrêtés lors de cette opération, tandis que d’autres ont pris fuite, et la police est à leur recherche.

Les kinois de ce coin demandent au Ministre de l’intérieur et au Premier ministre de venir vérifier la situation, car selon eux, c’est chaque jour qu’ils entendent des slogans hostiles contre l’ancien régime et des menaces contre ceux qui vont s’attaquer au nouveau parti présidentiel. Les habitants craignent que la guerre ne puisse débuter dans ce coin où les miliciens sont tous les jours formés sans savoir si c’est contre qui.

“Nous ne connaissons pas vraiment la cible mais il faut dire la vérité, les jeunes qui se réunissent chaque jour ici sont entrain de préparer une guerre contre quelqu’un ou une autre équipe, nous avons peur que cela débute dans notre Quartier, que le Ministre de l’intérieur et le Premier ministre viennent ici nous allons tout témoigner car nous avons très peur”, a indiqué une Maman vendeuse de pain voisine de la parcelle où logent lesdits miliciens.

Il faut signaler que tout est revenu au calme après ces Affrontements et la population de ce coin vaque à ses occupations.

Delphin TAMBWE

Que pensez-vous de cet article?

Partage

Comment here